© 2018 par BMD et associés.

     

    NOS

    DOMAINES

    D'INTERVENTION

    DROIT PUBLIC

    - droit de l’environnement

    - droit de la responsabilité de l’administration et des établissements de santé

    - droit des contrats publics (délégation de services publics, marchés publics…)

    - droit des actes administratifs

    DROIT des SOCIETES et COMMERCIAL

    - fusions, acquisitions, créations de sociétés, transmissions d’entreprises

    - droit des entreprises en difficulté

    - contentieux commercial (tribunaux de commerce, arbitrage)

    - droit pénal des affaires

    DROIT de la RESPONSABILITE CIVILE

    - droit des contrats

    - droit de la responsabilité non contractuelle

    - contentieux de l’indemnisation corporelle

    - droit de la construction

    DROIT du TRAVAIL

    - droit de la rupture du contrat de travail (licenciements, ruptures conventionnelles, transaction, contentieux prud’hommal, contentieux de la Sécurité sociale,…)

    - droit pénal du travail : accident du travail, fautes et responsabilité pénale de l’employeur

    DROIT de la FAMILLE

    - contentieux familial (divorces et conflits familiaux hors divorce)

    - contentieux relatifs aux régimes matrimoniaux, aux indivisions et aux successions (assistance devant notaire et devant les tribunaux)

    Fondé en 1982, le cabinet d’avocats Joël BAFFOU – Thierry DALLET  intervient partout en France. Il accompagne les particuliers, les entreprises, les associations et les collectivités publiques, que ce soit dans une mission de conseil hors procès, de médiation et d’arbitrage, ou dans le cadre de contentieux judiciaires et administratifs.

     

    Joël Baffou

    Thierry Dallet

    Clarisse Briffe

     

    Déradicalisation : Maître Dallet dégaine le testament

    NR 23 septembre 2016

    L'avocat thouarsais Me Thierry Dallet a semble-t-il trouvé une parade à l'implantation du premier centre de déradicalisation islamique de France, près de Chinon, en Touraine. Représentant les opposants au projet de ce centre d'accueil, il dénonce « la violation les clauses de la succession qui imposent à l'utilisateur une œuvre de charité chrétienne avec obligation du culte catholique. »Si ces clauses ne sont pas respectées scrupuleusement « les dernières volontés et la mémoire du propriétaire décédé sont bafouées. Et la vente est annulée »,estime le juriste. Reste à trouver un descendant de la famille du légataire qui, lui seul, peut porter plainte.

    1 / 7

    Please reload